Aller au contenu

Dossier : Vous êtes propriétaire / Amélioration

Crédits d'impôts en faveur de l'aide à la personne

Le crédit d’impôt d’aide à la personne est un dispositif fiscal. Il permet aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu 25 % des dépenses liées à l'installation ou le remplacement d'équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées. Il permet également de déduire 40 % des dépenses prescrites par un plan de prévention des risques technologiques. Le crédit d'impôt est applicable, selon les dépenses, aux immeubles neufs ou anciens, individuels ou collectifs.

Les autres articles de "Amélioration"

  • Autorisation d'urbanisme

    En fonction de l’importance des travaux envisagés, les démarches ne sont pas les mêmes. Vous pouvez aussi avoir à déposer une demande de déclaration préalable ou de permis de construire à la mairie.

  • Financer l'amélioration de votre logement

    Certaines améliorations apportées à votre logement peuvent représenter des coûts conséquents. Il existe pour cela des prêts, aides et subventions permettant de financer une partie de ces améliorations.

  • MaPrimeRénov'

    Aide de l’Anah, octroyée sous conditions de ressources. Distribuée à la fin de vos travaux, elle vise à faciliter la réalisation de travaux de rénovation énergétique dans votre logement.

  • MaPrimeRénov’Sérénité : une aide de l’Anah à la rénovation énergétique pour les propriétaires occupants

    En tant que propriétaire occupant vous pouvez bénéficier de l'aide de l'Anah MaPrimeRénov' Sérénité pour financer la réalisation de travaux de rénovation énergétique globale de votre logement.

  • Crédit d'impôt pour les travaux de rénovation énergétique

    Le CITE vise à encourager l’amélioration de la qualité énergétique du logement. Il concerne la réalisation de certains travaux de rénovation énergétique au sein de la résidence principale.

  • Aides locales aux travaux

    Les propriétaires occupants ou bailleurs peuvent bénéficier, dans leurs départements, d’une aide financière d’une collectivité pour améliorer la performance énergétique de leur logement.

  • Contribution du locataire au partage des économies d'énergie

    Une contribution financière en sus du loyer et des charges peut être demandée au locataire lorsque le bailleur a réalisé des travaux d’économies d'énergie (logement loué nu à titre de résidence principale, ou dans les parties communes de l’immeuble).

Retour en haut de page